Born to save la planète

Articles tagués ‘Facebook’

Facebook, performance environnementale : peut mieux faire

source : Greenpeace

Les systèmes d’informations étant de plus en plus performants, on assiste à l’émergence de ce qu’on appelle « le cloud computing » ou « l’informatique en nuage » en français. On peut définir ce processus comme la dématérialisation de l’informatique, les utilisateurs ne gèrent plus leurs serveurs physiquement mais les données et et les applications sont stockées dans des fermes de serveurs à distance. En général, l’accès au service se fait via un navigateur Web. Selon le dernier rapport de Greenpeace sur le sujet, la consommation globale de ces serveurs en 2007 était d’environ 623 milliards de kWh et devrait atteindre 1 963 milliards de kWh en 2020, soit des émissions de 1024 millions de tonnes de CO2.

Dans le but de réduire l’impact environnementale de Facebook, Marc Zuckerberg était très fier d’annoncer l’ouverture d’un centre de données dans l’Oregon, très peu gourmand en énergie. Sauf que Greenpeace l’attendait au tournant : ce centre de données carbure au charbon! Ni une ni deux, l’ONG a crée un groupe facebook, fort de 600 000 membres, incitant son créateur à utiliser 100% d’énergies vertes pour alimenter le réseau social. Le message s’accompagne d’une vidéo très rigolote encourageant Facebook à utiliser son immense influence pour dénoncer l’utilisation d’énergies sales dans l’alimentation des serveurs dans le monde.

Selon l’ONG, le moins mauvais des mauvais élèves est Yahoo! Ce qui lui vaut cette bonne place, c’est son nouveau site de Lockport dans l’état de New-York. Le climat tempéré facilite le refroidissement des serveurs, et l’alimentation en électricité provient à 30% d’une centrale hydraulique.

Selon une interview de Todd Cort réalisée par le magazine Terra eco : « Une entreprise de technologies de l’information et de la communication comme Facebook a deux moyens de verdir ses opérations. La première, et Facebook travaille à cela, consiste à réduire sa facture énergétique en améliorant l’efficacité énergétique de ses serveurs et ordinateurs. La seconde est d’investir dans les énergies alternatives et force est de constater que Facebook prend du retard dans ce domaine par rapport à d’autres géants comme Google, HP ou eBay qui ont adopté les deux stratégies ».

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :